Ce jeudi, lONG Greenpeace a publié un classement des territoires de France métropolitaine selon leur niveau de consommation d’électricité et leur développement de l’éolien et du photovoltaïque. Il savère que la région  est mauvaise élève et est bien trop gourmande en électricité.
Pour réaliser son classement, trois critères ont été pris en compte. Les voici ci-dessous.
La dynamique de réduction de la consommation d’électricité par rapport aux objectifs fixés par
Greenpeace d’ici 2030
La région est ici classée en dernière position et obtient un 0/10 puisquelle a augmenté sa consommation entre  2013 et 2019, tout comme la Bretagne, la Corse ou encore la Nouvelle-Aquitaine. Ces régions nont pas suivi  lexemple de lÎlede-France ou des Hauts-de-France.
La dynamique de la production d’énergie éolienne par rapport aux objectifs de 2030
Pas damélioration ! Elle obtient dans ce domaine une note de 2,2/10 et se classe à la onzième place sur 13,
devant Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Corse.
La dynamique de la production d’énergie photovoltaïque par rapport aux objectifs de 2030
Lhécatombe continue. La région obtient la note d’1,5/10 et se place en septième position.

Greenpeace pointe du doigt ce mauvais élève qui se repose sur ses acquis sans chercher à faire defforts et
lui demande dassurer une baisse de sa consommation d’énergie de 20% dici 2050.

Toutefois, la région ambitionne de développer l’éolien terrestre d’ici 2030. LONG estime quelle peut devenir la plus grande productrice d’énergie 100% renouvelable en France.
Que dire lespoir faire vivre ?
Source : Greenpeace – classement des territoires de France métropolitaine les plus engagés