lancement d’une campagne massive de tests dans la région Auvergne-Rhône-Alpes

Source : annonce de Laurent Wauquiez

Tout comme la Slovaquie et l’Autriche, une campagne massive de tests va être lancée avant les vacances de Noël dans la région afin de freiner la circulation de la Covid-19. Les tests seront gratuits et sans ordonnance.

Le but de ce dépistage massif ? Protéger les aînés et les personnes fragiles en détectant en amont les contaminateurs et en les isolant.
A travers la région, des cars seront mobilisés dans les espaces ruraux et un millier de centres de dépistage vont être définis : pharmacies, lycées, salles polyvalentes… De quoi mener cette opération à bien !
Deux millions de tests ont d’ores et déjà été commandés et les médecins libéraux, pharmaciens, élèves infirmiers, pompiers et personnels de la Croix-Rouge et de la Protection civile seront mobilisés. L’objectif étant de tester deux à quatre millions de personnes du 16 au 23 décembre.

Suite à cette annonce du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez, le ministre de la Santé Olivier Véran a vivement réagi et a assuré que ni le directeur de l’Agence régionale de santé, ni le préfet n’ont été mis au courant de cette campagne. Ce dernier doute même de son efficacité et a indiqué que “Ce qui est important ce n’est pas de tester les gens, c’est d’être sûr qu’une fois testés, on est capable de les mettre à l’abri pour éviter les contaminations”.

Sans prendre explicitement parti, nous avouons bien humblement, à la rédaction, ne pas comprendre où est la logique dans le raisonnement de Mr Véran : s’il faut tester les gens pour les mettre à l’abri, quel mal y A t-il à les tester ? En effet, pour avoir essayé de se faire rapidement dépister, nous nous sommes rendus compte que la prise de rendez-vous rapide, cruciale pour s’auto-confiner pose problème (à l’heure actuelle comptez 2 à 3 jours pour un RDV en pharmacie).

Laurent Wauquiez a tenu à répondre au ministre dans un message transmis à l’Agence France Presse, et a estimé « qu’un ministre n’est pas là pour faire de la polémique mais devrait plutôt essayer de travailler avec tout le monde ».

Résumé : Il teste, l’autre conteste : ils se détestent !

Fermer le menu