Fonds de solidarité Européen : des problèmes de perception

Alors  que le fonds de solidarité se poursuit pour le mois de décembre 2020, certaines entreprises n’ont toujours pas été réglées de leur FSE pour octobre et novembre 2020.

En témoignent 3 cas de restaurateurs sur Lyon (qui tiennent à rester anonymes)

Pour le restaurant de Mr. K. à Lyon 7eme : suite à une première demande d’un montant de 666 €, il n’a toujours pas été régularisé d’une demande rectificative lui donnant à droit à 10.000 €en octobre, aucune nouvelle de la direction générale des services fiscaux (DGFIP) malgré 3 relances  à ce jour.

Pour M.D., restauratrice à Lyon 2e : l’aide de novembre 2020 n’a toujours pas été versée, aucune nouvelle de la DGFIP malgré 2 relances. (montant demandé : 10.000 €)

Pour J. et E. , restaurateurs à Lyon 5e: les demandes d’aides ont été bloquées au motif d’une incohérence apparente, avec un commentaire des services fiscaux informant que toute fausse déclaration était pénalement répréhensible ! Sauf que la demande est parfaitement justifiée selon leur expert-comptable, qui s’est fendu d’un recommandé de 18 pages ! Réponse en attente… (montant demandé : 10.000 €)

Toutes ces demandes en souffrance impactent directement sur la situation des restaurateurs, qui commencent à déprimer. On croise les doigts en espérant qu’ils s’en sortiront, à l’aube d’un 3e reconfinement.

Courage !

 

Fermer le menu