En 2023, l’Auvergne-Rhône-Alpes s’est imposée comme la locomotive de la réindustrialisation en France. Selon le dernier baromètre industriel du gouvernement, cette région a été le théâtre de 73 nouvelles implantations d’entreprises industrielles, générant la création de 5 900 postes d’emploi.

Le pays a vu l’ouverture de 201 sites industriels l’année dernière, une performance notable dont une large part revient à l’Auvergne-Rhône-Alpes. Avec ses 73 nouveaux sites, la région n’a pas seulement dominé le classement national par le nombre d’opérations mais a aussi concentré 48% des projets de relocalisation sur le territoire national.

Ce dynamisme reflète la vitalité de son tissu économique, riche d’un mélange harmonieux d’artisans, de petites et moyennes entreprises familiales, d’entreprises de taille intermédiaire en expansion rapide, et de grandes corporations de renommée mondiale. L’Auvergne-Rhône-Alpes se distingue par son engagement sans faille auprès des entrepreneurs du territoire, en soutenant leur installation, investissement, et croissance, une stratégie qui lui vaut aujourd’hui la première place dans le panorama industriel français.

Si la réindustrialisation de l’Auvergne-Rhône-Alpes peut sembler être une avancée positive pour l’économie régionale, elle soulève des questions importantes sur les plans environnemental, social et économique. Une approche plus équilibrée, tenant compte de tous ces aspects, serait nécessaire pour assurer un développement véritablement durable et inclusif.